La Sacrestie de la Basilique

Comme tout sanctuaire, la basilique de Marie Auxiliatrice possède une grande sacristie, à côté de la galerie située derrière l’autel majeur. Elle n’est pas seulement grande et spacieuse, mais elle est aussi fonctionnelle, tout spécialement lors de grandes cérémonies, lorsqu’il y a beaucoup de prêtres.
Elle possède deux accès au Sanctuaire, qui rendent plus aisés les services religieux. En plus de placards pour les ornements sacrés, il y a des stalles contre le mur adossé au Sanctuaire. Elégantes dans leur simplicité et très fonctionnelles, elles offrent aux prêtres la possibilité de célébrer la Messe. Elles sont parfois utilisées comme confessionnaux à la disposition des fidèles qui arrivent dans la sacristie pour des renseignements ou des entretiens spirituels. Le sol et les socles des colonnes sont en marbre. Il y a aussi un lavabo en marbres spéciaux. La sacristie est enrichie de tableaux intéressants, du peintre Crida, qui représentent des scènes de la vie de Don Bosco. Ils donnent l’impression de voir encore le Saint qui se promène dans son sanctuaire de Marie Auxiliatrice à Turin-Valdocco.  En voici une brève présentation :

1 – Le premier tableau:

représente le petit Jean Bosco catéchiste, près de sa pauvre maison natale. Il est assis sur une corbeille, entouré de camarades, qui écoutent attentivement ses paroles, après avoir été animés par lui. Don Bosco dira plus tard que la Congrégation Salésienne se fonde sur le catéchisme.

2 – Le deuxième tableau:

représente la scène de la rencontre entre Don Bosco et l’orphelin Barthélémy Garelli, dans la sacristie de l’église Saint François d’Assise à Turin. Cette rencontre a eu lieu le 8 décembre 1841 et a marqué le début de sa mission d’apôtre des jeunes à Turin et dans le monde entier.

3 – Le troisième tableau:

représente le chien ” Grigio “, qui est apparu plusieurs fois dans la vie de Don Bosco, lorsqu’il était menacé de mort par ses ennemis.. Et le mystérieux ” Grigio ” le sauvait. On ne doute pas de l’existence du ” Grigio “, parce qu’il a été vu par des témoins, tels que maman Marguerite.Par contre, on se demande encore quoi ou qu’est-ce que ce chien pouvait représenter.

4 – Dans le quatrième tableau:

on voit Don Bosco qui écoute les confessions de ses garçons. Il soulignait l’importance du Sacrement de Réconciliation. Il le considérait comme l’une des colonnes de la formation chrétienne des jeunes (avec l’EUCHARISTIE et la dévotion à MARIE AUXILIATRICE). Le garçon qu’il confesse là, c’est Paul Albera, qui deviendra son successeur après Don Michel RUA.

5 – Le cinquième tableau :

représente Don Bosco au milieu de ses jeunes, qui le regardent avec affection, en l’écoutant attentivement. Derrière lui se trouve le premier bâtiment érigé au Valdocco. Le 31 janvier 1988, lors du premier centenaire de sa mort, le Pape Jean-Paul II a proclamé Don Bosco,

” Père et Maître de la Jeunesse “.

Don Bosco est de manière très élevée l’exemple d’un amour préférentiel pour les jeunes, particulièrement pour les plus nécessiteux, pour le bien de l’Eglise et de la Société.


6 – La dernière peinture:

représente Don Bosco, qui rentre au Turin-Valdocco, y amenant Maman Marguerite, le 3 novembre 1846. Elle l’a aidé pendant 10 ans dans sa mission, en restant avec lui, en lui donnant des conseils et du courage, en étant une mère pour les premiers garçons qu’il avait recueillis dans la pauvre maison Pinardi.

Le procès de béatification et de canonisation de Maman Marguerite vient de débuter (Venerable 2006).

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *