Crypte – Recueils

LA CRYPTE DU SANCTUAIRE

Ce sont les locaux situés au-dessous de l’ancienne Basilique construite par Don Bosco, qu’on utilise pour les Expositions ponctuelles, et qu’on aménage pour certaine occasions, telles que Noël, la Fête de Marie Auxiliatrice, ou l’Exposition du Saint-Suaire. On y trouve aussi une ingénieuse Crèche vivante qui est un des spectacles préférés des visiteurs jeunes et moins jeunes, mais surtout des enfants.
* Des vitraux artistiques, dessinés par le Professeur Mario Barberis, qui ornaient la Basilique agrandie en 1938 et malheureusement détruits sous les bombardements de 1943, ont été restaurés et mis sur les murs.
* A l’entrée de la Crypte ont été placées 6 statues restaurées des 12 Anges à la lampe, qui ornaient à partir de 1938, dans le cadre, la grande toile du Tableau de l’Auxiliatrice et qui, en 1944, ont été remplacées par celles actuelles des Saints et des Saintes.
* A côté, où se trouvent des locaux destinés à la Bibliothèque, sont placées des parties de la grille qui délimitait le parvis de l’ancienne Basilique, remplacée par l’actuelle, plus majestueuse.
* Sur le mur de la même pièce est disposé le précieux tapis restauré qui avait été offert à Don Bosco par les Dames de Florence, en 1857, pour la Basilique de Marie Auxiliatrice. Ce tapis, de 5 m sur 10, est une broderie en laine polychrome, à fleurs, exécuté en carrés cousus ensemble. Le bord est composé de pièces rectangulaires, alors que les cadres jaunes autour des carrés sont croisés.
* Les collections d’images de mort et de première Communion sont importantes :
* A remarquer à part (parla quantité) la collection des Communions pascales (plus d’un millier) à partir du XVI° siècle, classées géographiquement et chronologiquement. * Les calendriers aussi sont nombreux : du peticalendrier offert aux fidèles de l’église, au calendrier ” mural “. * Les scapulaires et les images en tissu constituent un autre groupe de recherche intéressant. * Il y a en outre près de 5.000 gravures de moyennes et grandes dimensions, sur les Sanctuaires les plus importants. Dans le centre, on peut admirer :
* une collection de petites médailles de dévotion, probablement unique en Italie, * quelques étendards, * et enfin un ensemble de photos historiques, relatives aux Archives historiques des Salésiens de Don Bosco.

LE RECUEILS

Le Centre possède différents Recueils :

* Des petites images qui dépassent 30.000 unités et qui recouvrent un laps de temps qui va du XVII° au XX° siècles. Il y en a des brodées, en parchemin, en papier colorié, en dentelles, de productions française, allemande et italienne. Des genres très variés d’images pour les défunts, les cérémonies de Première Communion et Confirmation, diverses géographiquement et chronologiquement.
* Des lithographies, des chromolithographies et des incisions, des œuvres d’artistes majeurs italiens et étrangers de tous les temps, qui traitent surtout de faits de la vie de Jésus et de la Vierge.
* Des cartes, des calendriers, des scapulaires et des petites médailles, des timbres : une mention spéciale pour le Recueil de Philatélie religieuse et mariale.

LA BIBLIOTHEQUE :

Y est arrivé un remarquable fonds donné par le Colonel Cav. Armando Marini, parmi lequel des œuvres de consultation générale sur la Vierge et les Saints, avec une attention particulière aux Sanctuaires mariaux d’Italie et de l’étranger. S’y trouvent des publications qui remontent du XVI° au XX° siècle, riches en informations qu’on trouve difficilement ailleurs, et qui concernent la dévotion populaire de la Vierge, et l’origine et l’histoire des différents Sanctuaires. Aux volumes s’ajoutent des années de nombreuses Revues mariales, avec des articles de journaux correspondants et rangés en fiches. Un grand secteur de la Bibliothèque est dédié aux livres de piété populaire de ces derniers siècles, qui constituent un patrimoine intéressant du point de vue historique, iconographique et éditorial. L’informatisation du matériel de la Bibliothèque a commencé, pour un meilleur rangement, et en vue d’un accès en réseau.
Le Centre Salésien de Documentation Historique et Populaire Mariale est dédié à
                                   DON PIETRO CERESA
en signe de reconnaissance pour ses mérites de fondateur et d ‘administrateur, activités qu’il a exercées pendant de nombreuses années.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *