Saint François de Sales

La chapelle Pinardi, en 6 ans d’honorables services, était devenue toujours plus petite pour tant de jeunes qui venaient à l’Oratoire. La pose de la première pierre d’une nouvelle église dédiée à Saint François de Sales eut lieu le 20 juillet 1851. Elle fut consacrée le 20 juin 1852, et pendant 16 ans (jusqu’en 1868) elle resta le coeur de la Congrégation naissante. De 1852 à 1856, Maman Marguerite, vieille et fatiguée, y venait, dans les derniers bancs, prier en égrenant son Rosaire.
En 1854, sévit à Torino le grand choléra qui tua plus de 3.000 personnes. Un garçon, qui n’avait plus rien pour couvrir ses malades, demanda quelque chose à Maman Marguerite. Elle le conduisit dans cette église et lui donna la nappe de l’autel : 
” Porte-la à ton malade. Je ne crois pas que le Seigneur s’en plaindra “.

Le 8 décembre 1854, Dominique SAVIO entra dans cette église, s’agenouilla devant l’autel de l’Immaculée et se consacra à Elle, par cette très courte prière (que longtemps les jeunes Salésiens apprirent par cœur et firent leur) :

Marie, je vous donne mon cœur, faites qu’il soit toujours vôtre. Jésus et Marie, soyez toujours mes amis, mais par pitié, faites-moi mourir plutôt qu’il m’arrive le malheur de commettre même un seul péché “.

L’autel de la Vierge, auprès duquel Dominique SAVIO s’est consacré à Elle, et le tableau qui rappelle la fondation de la Compagnie de l’Immaculée, le 8 décembre 1854. Deux ans après, Dominique SAVIO est revenu s’agenouiller devant ce même autel, non plus seul, mais en compagnie des meilleurs jeunes de l’Oratoire. Il avait fondé la COMPAGNIE de l’IMMACULEE. Il s’était demandé:
“Pourquoi chercher à faire du bien aux autres tout seul ? Pourquoi ne pas nous unir, tous les jeunes les plus remplis de bonne volonté, dans une ” Société secrète “, pour devenir un groupe de petits apôtres au milieu des autres ? “
Don Bosco approuva le projet. Dominique ne savait pas qu’il ne lui restait plus que 9 mois à vivre. Mais il avait créé son chef-d’œuvre: ces premiers fondateurs devaient devenir Salésiens (excepté lui qui devait monter au Ciel). La Compagnie devait se transplanter dans chaque Maison Salésienne, pendant plus de 100 ans (jusqu’en 1967), devenant partout un groupe de jeunes engagés et à la vocation salésienne affirmée. Dans cette même église, derrière le maître-autel, Dominique SAVIO a eu, devant le tabernacle, une extase qui dura plus de 6 heures.
Michel RUA, dans cette église, a célébré sa première Messe en 1860. Don Michel RUA, un des salésiens de toute première heure (26 janvier 1854), a célébré dans cette église sa première messe, en 1860, assisté par Don Bosco en personne. Don RUA est né tout près de Turin-Valdocco, à peine à une
centaine de mètres. A 8 ans, la Providence lui a fait rencontrer Don Bosco, dont il avait entendu parler, et qui orientera sa vie pour toujours. Quand il le voit, il lui demande une petite image. Le Saint, prévoyant l’avenir de cet enfant, en tant que totalement lié à lui, fait le geste de partager sa main par le milieu, et lui dit:

” Prends, Michel, prends :
nous deux, nous ferons toujours par moitié”

Le petit Michel n’a pas compris sur le moment … il comprendra par la suite, après des années passées avec le saint des jeunes, travaillant avec lui pour eux. Don Bosco avait vu juste : Michel RUA, dès ce moment, restera avec lui et sera son plus fidèle et génial collaborateur, ainsi que son premier successeur à la tête des Salésiens, dzsigné par lui-même. Il a été un grand et fidèle imitateur de Don Bosco en tout, et même dans la sainteté. Il a été déclaré Bienheureux par le pape Paul VI, le 29 octobre 1972.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *