Saint Jean Bosco

NOTES BIOGRAPHIQUES DE DON BOSCO

Giovanni Bosco est né le 16 août 1815 au ” Colle dei Becchi “, une localité proche de Castelnuovo d’Asti, aujourd’hui ” Castelnuovo Don Bosco “. De famille pauvre, il se prépare, malgré privations et obstacles, travaillant et étudiant, à la mission qui lui avait été indiquée dans un songe fait à l’âge de 9 ans, et confirmé plusieurs fois de façon extraordinaire. Il a étudié à Chieri. Parmi les belles églises de Chieri, Santa Maria della Scala (la Cathédrale) a été la plus fréquentée par Jean Bosco, chaque jour, matin et soir. En priant et en réfléchissant devant l’autel de la chapelle de la Vierge des Grâces, il a décidé de son avenir. A 19 ans, il désirait devenir religieux franciscain. Mis au courant de sa décision, le curé de Castelnuovo, Don Dassano, en a parlé à Maman Marguerite, en langage clair : ” Cherchez à le persuader de changer d’idée. Vous n’êtes pas riche et vous êtes âgée. Si votre fils entre au couvent, comment pourrait-il vous aider dans quelques années ? “.
Maman Marguerite a pris son châle noir, a été à Chieri et a dit à Jean : ” Le curé est venu me dire que tu veux entrer au couvent. Ecoute-moi bien. Je veux que tu y penses calmement. Quand tu auras décidé, suis ton chemin sans t’occuper de personne. La chose la plus importante c’est que tu fasses la volonté du Seigneur. Le curé désire que je te dissuade, parce qu’à l’avenir je pourrais avoir besoin de toi, mais je te le dis : dans ce genre de choses, ta mère n’entre pas en question. Dieu avant tout. Je ne veux rien de toi. Je n’attends rien.
Je suis née pauvre, j’ai vécu pauvrement, et je veux mourir pauvre. Au contraire, je te dis : si tu devais devenir prêtre et que, par malheur, tu t’enrichissais, je ne mettrais jamais les pieds chez toi. Souviens-toi bien de ça. “Quand tu auras décidé, prends ton chemin sans regarder personne. “
Cette paysanne âgée avait un timbre de voix fort, et une grande énergie. Jean Bosco n’oubliera jamais ces mots. Après avoir beaucoup prié et consulté ses amis et son confesseur, Don Joseph CAFASSO, il est entré au séminaire pour faire des études de théologie. Don Bosco a été ordonné prêtre à Turin dans l’église de l’Immaculée Conception, le 5 juin 1841. Il avait 26 ans. Il a pris alors 3 résolutions :

1 – Occuper mon temps avec rigueur. 2 – Souffrir, agir, m’humilier en tout et toujours lorsqu’il s’agit de sauver des âmes. 3 – La charité et la douceur de Saint François de Sales m’aideront en toute chose.

Venu à Turin il a tout de suite été touché par le spectacle de centaines d’enfants et de jeunes paumés, sans guide ni travail : il a voulu consacrer sa vie à leur salut. Le 8 décembre 1841, dans l’église Saint-François-d’Assise, a eu lieu la rencontre avec le premier des nombreux jeunes qui le connaîtraient et qui le suivraient : Barthélémy  GARELLI.

C’est de cette façon qu’a commencé l’œuvre de l’Oratoire, itinérante au début, puis à partir de Pâques 1846, stabilisée à Turin-Valdocco, Maison-Mère de toutes les Œuvres salésiennes. Les jeunes sont déjà des centaines : ils étudient et apprennent un métier dans les ateliers que Don Bosco a construits pour eux. Dans son œuvre éducative, il était aidé par sa mère, Maman Marguerite, qu’il avait fait venir des Becchi, pour le soutenir et pour qu’elle serve de mère à tant de ses jeunes qui avaient perdu leurs parents.
Puis en 1859,
il a invité ses premiers collaborateurs à s’unir à lui, dans la Congrégation Salésienne : rapidement se sont partout multipliés des Oratoires, des Ecoles professionnelles, des Collèges, des Centres de Vocations, des Paroisses, des Missions.

En 1872, il a fondé l’Institut des FILLES DE MARIE AUXILIATRICE (FMA), qui travaillent dans des Œuvres variées pour la jeunesse féminine. Marie-Dominique MAZZARELLO (1837-1881), cofondatrice et première Supérieure, sera proclamée Sainte le 21 juin 1951, par Pie XII. Mais Don Bosco a aussi appelé de nombreux laïcs à partager avec les Salésiens et les Filles de Marie Auxiliatrice, le même souci éducatif. A partir de 1869, il avait commencé la PIEUSE UNION DES COOPERATEURS, qui font partie à plein titre de la FAMILLE SALESIENNE, et en vivent l’esprit, se dévouant au service de l’Eglise. A 72 ans, épuisé par le travail, selon ce qu’il avait dit:
” J’ai promis à Dieu que jusqu’à mon dernier soupir, je serais avec mes jeunes pauvres “,
Don Bosco meurt à Turin-Valdocco, à l’aube du 31 janvier 1888. Il a été béatifié le 2 juin 1929 et déclaré Saint par Pie XI le 1° avril 1934, dimanche de Pâques. Don Bosco est très justement considéré comme un des grands éducateurs : avec sa méthode appelée ” Système préventif “, fondée sur ” Raison, Religion, Amour “. Il a mis en place un modèle on ne peut plus efficace de pédagogie chrétienne, capable de construire dans ses maisons un esprit typiquement ” salésien “: * le sens joyeux de la vie, * l’engagement pour le travail dans la société, au service du bien commun, * l’amour envers l’Eglise et le Pape, * l’espérance du Paradis.
Les gens du peuple aiment définir Don Bosco comme ” l’ami des jeunes ” et ” le Saint des jeunes “. Il y a désormais plus de 150 ans que ce champ a été semé. Le semeur a été Don Bosco, avec son grand amour pour le salut des jeunes.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *