Le Systeme Preventiv

LE SYSTEME PREVENTIF

Saint Jean Bosco a laissé en héritage à l’Eglise et à l’humanité sa sainteté faite d’un grand amour de Dieu et un engagement total, spirituel et social, pour les jeunes (amour du prochain). Pour que son projet ne finisse après lui, il a fondé les:

*  SALESIENS (SDB, 1859), la
*  ASSOCIATION DE MARIE AUXILIATRICE (ADMA, 1869 ),
*  FILLES DE MARIE AUXILIATRICES (FMA, 1872), les
*  COOPERATEURS SALESIENS (1576).

Ceux-ci devraient poursuivre son oeuvre pour la jeunesse du monde entier, gardant vivant l’esprit salésien et le SYSTEME PEVENTIF, qui est ” la mémoire de ses exemples comme éducateur “.

” Le Système Préventif n’est pas un livret ou un traité de pédagogie … Mais une pratique réussie qui peut devenir modèle et inspiration pour ceux qui aujourd’hui ont le souci d’utiliser la ” mémoire ” d’une expérience, en mesure de s’accorder aux situations changeantes de la condition de la jeunesse. Une telle expérience a donné et continue à offrir des résultats très positifs : son inspiration naturellement évangélique en est le motif principal “. (Don Egidio Vigano, 7° successeur de Don Bosco à la tête des Salésiens).

Don Bosco a écrit :
” Différent et je dirais même opposé est le Système Préventif. Celui-ci consiste à faire connaître les prescriptions et les règlements d’un Institut et ensuite, surveiller pour que les élèves aient toujours sur eux l’œil vigilant du Directeur et des Assistants, qui, comme des pères aimants, parlent, servent de guide pour chaque évènement, donnent des conseils et corrigent avec délicatesse. Ce qui revient à dire : mettre les élèves dans l’impossibilité de commettre des fautes. Ce Système s’appuie surtout sur la RAISON, la RELIGION et le COEUR. Pour cette raison il exclut tout châtiment violent, et essaie d’écarter même les punitions légères. Il semble que cela soit préférable… ” Et Don Bosco donne la raison de sa préférence, puisant non dans les livres de pédagogie, mais dans son expérience de plusieurs annuées d’éducateur de jeunes.

“PERE ET MAITRE DE JEUNES”

Pour sa longue activité en faveur des jeunes, pour leur avoir consacré tout son temps, son intelligence et sa créativité, en un mot toute sa vie, Don Bosco a toujours été désigné par les gens comme le ” Saint des Jeunes “. A 100 ans de sa mort, en 1988, l’Eglise, à travers Jean-Paul II a déclaré officiellement Saint Jean Bosco ” PERE ET MAITRE DES JEUNES “, dans Lettre ” Juvenum Patris ” (Père des jeunes). Nous en rapportons quelques passages parmi les plus significatifs :
” Sa stature de Saint le place, avec son originalité, parmi les grands Fondateurs des Instituts religieux dans l’Eglise. Il excelle par de nombreux aspects :
* il est l’initiateur d’une véritable école de spiritualité apostolique nouvelle et attrayante ;
* il est le promoteur d’une dévotion spéciale à Marie Auxiliatrice (Marie Secours des Chrétiens) et Mère de l’Eglise ;
* il est le témoin d’un loyal et courageux sens ecclésial, manifesté à travers de délicates médiations dans les relations difficiles de son temps entre l’Eglise et l’Etat ;
* il est l’apôtre réaliste et pratique, ouvert aux apports des nouvelles découvertes ;
* il est l’organisateur zélé des Missions avec une sensibilité véritablement catholique ;
* il est de manière très élevée l’exemple d’un amour préférentiel pour les jeunes, particulièrement pour les plus nécessiteux, pour le bien de l’Eglise et de la Société.
* C’est un maître à la pratique pédagogique efficace et géniale, laissée comme un don précieux à garder et à développer … Pour Saint Jean Bosco, fondateur d’une grande Famille spirituelle, on peut dire que le trait particulier de sa ” génialité ” est lié à cette pratique éducative que lui-même il appela SYSTEME PREVENTIF “.
Cela représente, d’une certaine manière, le condensé de sa sagesse pédagogique et constitue cemessage prophétique, qu’il a laissé aux siens et à toute l’Eglise, recevant l’attention et la reconnaissance de nombreux éducateurs et spécialistes en pédagogie… Dans l’Eglise et dans le monde, la vision éducative intégrale, que nous voyons incarnée en Jean Bosco, est une pédagogie réaliste de la sainteté. Il est urgent de récupérer le vrai concept de sainteté, comme composante de la vie de chaque croyant. L’originalité et l’audace de la proposition d’une ” sainteté juvénile ” est intrinsèque à l’art éducatif de ce grand Saint, qui peut être justement défini comme ” maître de spiritualité juvénile “. Son secret particulier fut celui de ne pas décevoir les aspirations profondes des jeunes (besoin de vie, d’expansion, de joie, de liberté, d’avenir), et en même temps de les amener graduellement et de manière réaliste à faire l’expérience que seulement dans la ” vie de grâce “, c’est-à-dire dans l’amitié avec le Christ, se réalisent pleinement les idéaux les plus authentiques. “

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *